Catégories
pour qui ? utilisations

Comment enseigner la gestion d’entreprise efficacement?

Voici l’expérience que j’ai eue pendant cet automne. Il s’agissait d’enseigner…

modules

Gestion Budgétaire et Prévisionnelle et
Gestion Commerciale et Compte d’Exploitation

intention pédagogique

Faire prendre conscience aux étudiants du lien étroit entre finance, marketing, stratégie commerciale et management qui sont les différentes facettes d’une seule fonction : gestionnaire d’un centre de profit.

Donner du sens à la gestion budgétaire et au chiffrage des prévisions dans le pilotage d’un centre de profit ou dans une fonction à vocation commerce-marketing.

objectifs pédagogiques

Utiliser les documents de gestion (compte d’exploitation, suivi de trésorerie, bilan, calcul des coûts de revient, TDB commercial…) comme des outils de pilotage managérial, qui aident à prendre de bonnes décisions stratégiques et à assurer la performance d’un centre de profit.

Traduire une stratégie d’entreprise dans un plan d’actions chiffré réaliste qui tienne compte des enjeux (recettes prévues, coûts engendrés, investissements, embauches…). Mesurer, comprendre et interpréter les écarts entre prévisions et réalisations.

public concerné

Etudiants en bachelor 3ème année se préparant à être des Ingénieurs d’Affaires dans le monde de l’événementiel sportif.

compétences à acquérir

Maitriser les enjeux et objectifs de la gestion budgétaire ainsi que les leviers du pilotage budgétaire pour les transcrire dans un tableau de bord. Identifier les données permettant la prise de décisions managériales pour assurer la rentabilité du projet de développement commercial.


Elaborer un tableau de bord de pilotage en intégrant les KPIs, tenant compte des données de son secteur d’activité, de ses contraintes et de la stratégie commerciale adoptée par l’entreprise afin d’améliorer sa rentabilité.


Suivre les KPIs dans le tableau de bord de pilotage et s’assurer de sa fiabilité en utilisant les outils numériques de l’entreprise. Analyser les différents leviers permettant d’augmenter les recettes, réduire les charges, mesurer les écarts entre les objectifs et le réalisé pour apporter les corrections nécessaires et adapter la stratégie commerciale afin d’améliorer la rentabilité du projet.

Voici un autre exemple d’utilisation de DéfiBrasserie dans le cadre de l’enseignement.

En savoir plus DéfiBrasserie et l’enseignement ou la formation permanente.

Essayer DéfiBrasserie avec la version de base qui est très proche de la version Enseignement.

Vous souhaitez monter un projet avec DéfiBrasserie, notre outil ludopédagogique d’apprentissage de la gestion d’entreprise.

Le challenge de ce cours.

positionnement

La gestion d’entreprise est donc fondamentale dans ce cursus tout en étant un peu périphérique des motivations des étudiants.

J’ai bien évidemment utilisé DéfiBrasserie, notre outil ludopédagogique, comme outil  » fil rouge » de mes interventions. Cela m’a permis de stimuler l’engagement des étudiants. Cet aspect a plutôt bien fonctionné.

Ils se sont très vite pris au jeu, attendant leurs résultats pour se challenger mutuellement.

intérêts pédagogiques

Partant de là, les concepts présentés académiquement ont pris corps pour eux parce qu‘ils les expérimentaient dans la réalité de la petite entreprise virtuelle dont ils avaient la responsabilité.

DéfiBrasserie les a fait progresser dans la maîtrise des outils traditionnels de la gestion d’entreprise: compte de résultat, bilan, suivi de trésorerie, suivi des stocks, analyse de la masse salariale, calcul des coûts de revient, le BFR, les modes de financement…

Des quizzs avec des questions progressives leur ont permis de se familiariser avec ces documents qui leur parlaient d’autant plus qu’ils traduisaient la réalité des résultats de leurs décisions et stratégies. C’était ensuite plus facile de faire le lien avec les apports du cours.

Cette approche réaliste aide à la clarification nécessaire sur certains points faciles à confondre: le capital social de la société et le capital d’un emprunt, les amortissements, les dotations aux amortissements dans le contexte des immobilisations et le tableau d’amortissement d’un prêt…

travail personnel et en groupe

J’ai choisi de les faire travailler individuellement. Les 12 séances du cours s’étalant sur plusieurs mois, il était important que chacun puisse assumer individuellement sur la durée la qualité de son travail, de ses réflexions et de son implication personnelle.

J’ai ajouté des phases de travail en groupe pour qu’il y ait des interactions et que les étudiants puissent progresser grâce à leurs échanges. Par exemple je leur ai fait jouer le rôle de coach. Ils devaient analyser les résultats d’un autre étudiant et lui faire part des améliorations possibles et des points de vigilance à surveiller.

Également; les résultats de certaines stratégies marquantes suivies par certains étudiants ont été présentées à l’ensemble de la classe ce qui m’a permis d’étayer sur des points particuliers comme par exemple:
. l’importance de la décomposition des charges en charges fixes ou charges variables
. l’importance de la maîtrise de la trésorerie au travers de la structure financière
. les possibilités de financement en fonction des projets ou des besoins.

le jeu et le challenge ont favorisé l’implication des étudiants

Partant de là, les concepts présentés académiquement ont pris corps pour eux parce qu‘ils les expérimentaient dans la réalité de la petite entreprise virtuelle dont ils avaient la responsabilité.

Bien que n’étant pas en confrontation directe sur un même marché comme dans un business game habituels, les étudiants suivaient leurs avancées réciproques en se challengeant gentiment.

Comme tous les participants de DéfiBrasserie, ils recevaient avec leurs résultats des évaluations sur les thèmes fondamentaux de la gestion d’entreprise. Ces évaluations permettaient de leur présenter un classement suivi avec beaucoup d’attention.

Evaluation globale

modalités d’évaluation

L’intérêt des évaluations présentées dans DéfiBrasserie et surtout de les aider à progresser. De fait leurs résultats se sont améliorés au fil des tours.

Ces évaluations ont été intégrées dans l’évaluation générale des modules en complément des contrôles. J’ai également pris en compte, au-delà de l’évaluation « mathématique » proposée dans le tableau de bord de DéfiBrasserie, une évaluation sur l’implication personnelle de l’étudiant car les résultats mathématiques ne traduisent pas forcément l’implication réelle. Certains se contentaient d’un minimum de travail et de décisions prises rapidement. D’autres, par contre, ont fait preuve de beaucoup de qualités d’interrogations, de compréhension des mécanismes, de volonté d’anticipation.

Certains parmi ces derniers nous ont aidé à reformuler des explications données dans DéfiBrasserie et qui pouvaient être ambigües.

Quels enseignements j’en tire à mon niveau ?

sur le positionnement dans le cours

J’ai choisi de présenter d’abord les concepts à l’aide de supports « classiques » pour suivre le programme dans la première moitié des séances. Je les faisais ensuite travailler sur DéfiBrasserie lorsque leur attention baissait.

La démarche inverse pourrait être intéressante pour ancrer tout de suite une réalité pratique et élaborer ensuite de manière plus conceptuelle. L’inconvénient pouvant être d’avoir de la difficulté à revenir au conceptuel alors que les étudiants sont en plein travail sur leur brasserie.

De fait, lors des phases de travail du jeu, j’ai eu du mal à reprendre leur attention pour insister sur tel ou tel point qui intéressait l’ensemble du groupe.

séminaire ou fil rouge ?

L’avantage du séminaire, que j’ai vu dans d’autres contextes que celui-ci, est d’arriver assez vite à un niveau de maîtrise suffisant par les participants des règles de fonctionnement de la brasserie et de ce qui leur est demandé. Les tours suivants se font donc de manière assez fluide.

Du coup, peut-être que, dans une démarche de fil rouge, travailler les 3 à 4 premiers tours d’affilée dans la 1ère séance puis les tours suivants au rythme des cours serait un bon panachage des 2 options. Faire comprendre le lien entre l’académique et l’applicatif par DéfiBrasserie serait peut-être plus évident dans cette manière de faire.

intégrer DéfiBrasserie à la fin du cours ?

Cela pourrait être intéressant de reprendre tout le cours à la fin dans un exercice tel que DéfiBrasserie. Ainsi tous les apports serait repris globalement et cela permettrait aux étudiants de bien comprendre qu’en matière de gestion d’entreprise l’importance est avant tout l’équilibre entre les divers domaines bien plus que la performance sur un seul paramètre. (Rien ne sert de crever les plafonds de vente, si la trésorerie est au plus mal!)

Je pense également qu’il faudrait prévoir suffisamment de temps pour revenir sur les concepts qui mériteraient d’être approfondis. Cela pourrait faire une bonne révision du cours.

et pour des étudiants dans des filières spécifiques de gestion d’entreprise?

A partir d’un certain niveau d’étude dans ces filières, les étudiants tomberont peut-être plus vite sur les limites de DéfiBrasserie. Mais ce sera l’occasion pour l’enseignant d’élaborer sur d’autres sujets à partir de cette expérience. Et le tout gardera un côté concret.

L’horizontalité des sujets permettra aux étudiants de voir l’interdépendance de toutes les problématiques. Ensuite, l’enseignant pourra travailler sur la verticalité en approfondissant.

Ceci étant dit, il faudrait, je pense un bon nombre de tours avant qu’il n’apparaisse de la lassitude.

la phobie des nombres et des mathématiques

J’ai constaté chez certains étudiants, qui m’ont dit être en délicatesse avec les chiffres, les maths, les tableaux ou souffrant de dyscalculie légère…, que DéfiBrasserie, par son côté très concret et traduisant une réalité à laquelle ils pouvaient se rattacher, leur a permis de se sentir plus à l’aise et de dépasser leur gêne.

Au bout du compte de cette expérience d’enseignement avec DéfiBrasserie.

Je me félicite d’avoir utilisé DéfiBrasserie comme applicatif, car cela a permis d’avoir une forte implication des étudiants et de leur partager efficacement mon expérience de la gestion d’entreprise.

Le jeu et le challenge font évidemment beaucoup de sens dans le monde sportif. Mais ils restent un excellent moteur d’apprentissage pour des étudiants quelles que soient leurs filières.

Cela est également vrai pour toute personne qui a envie de progresser dans ce domaine.

N’hésitez pas à nous partager en commentaire vos expériences ou réflexions sur ces sujets.

Emmanuel Ponçon, fondateur de GPS Gestion Performance Service et concepteur de l’outil ludopédagogique DéfiBrasserie pour accompagner l’apprentissage de la gestion d’entreprise.

Voici un autre exemple d’utilisation de DéfiBrasserie dans le cadre de l’enseignement.

En savoir plus DéfiBrasserie et l’enseignement ou la formation permanente.

Essayer DéfiBrasserie avec la version de base qui est très proche de la version Enseignement.

Vous souhaitez monter un projet avec DéfiBrasserie, notre outil ludopédagogique d’apprentissage de la gestion d’entreprise.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *