L’enseignement de la gestion d’entreprise et le jeu sérieux DéfiBrasserie Serious Game.

Pourquoi est-ce que DéfiBrasserie est une bonne solution pour favoriser l’apprentissage de la gestion d’entreprise ?

Parce que cela correspond à la mission de DéfiBrasserie qui est d’offrir au plus grand nombre de personnes une possibilité d’apprendre facilement et pratiquement la gestion d’entreprise.

Notre objectif est de mettre les apprenants, les étudiants dans votre cas, dans la position de gérer une petite entreprise artisanale virtuelle. Ils utilisent les outils de gestion et de pilotage que l’on trouve traditionnellement dans les entreprises. Ils prennent les décisions que prennent régulièrement les responsables pour faire tourner leurs entreprises au quotidien et les structurer.

Ils comprennent ainsi les mécanismes de gestion, parce qu’ils voient les impacts de leurs décisions sur la santé économique et financière de leur entreprise. C’est donc un exercice pratique, très professionnel, réalisé dans un contexte très réaliste.

Pourquoi ce jeu sérieux est-il pertinent pour enseigner la gestion d’entreprise?

Il reprend les principes d’une pédagogie active. C’est en faisant que les étudiants progressent.

Il stimule l’engagement des étudiants qui se « prennent très vite au jeu » et s’investissent très volontairement. Ils s’impliquent dans leurs décisions et deviennent avides de connaitre leurs résultats.

Comme il s’agit d’une simulation de gestion d’entreprise, il permet de se tromper, de faire des erreurs, de reprendre les raisonnements, de comprendre, le cas échéant, le pourquoi de décisions peu pertinentes et de rectifier le tir pour les périodes suivantes.

Voici un article de notre blog sur une animation faite pour des BTS et Bachelor.

Le contenu de ce jeu sérieux.

Les enseignants trouveront au travers de ce jeu sérieux une illustration claire des problématiques et des mécanismes de la gestion économique et financière d’entreprise: la gestion des stocks, de la trésorerie, le calcul des coûts de revient, le coût du personnel, le choix de fournisseurs ou la compréhension du compte de résultat et du bilan… (Voir la liste exhaustive ci-dessous.) Nous avons intégré aussi les problématiques liées aux charges et aux capacités de travail.

Cette illustration, proposée dans le cadre d’une micro-brasserie se transpose aisément à beaucoup d’autres activités commerciales, artisanales, de service ou de petite industrie.

La mise en situation de toutes ces problématiques de gestion au sein d’une seule et même entreprise est un excellent moyen de faire comprendre aux étudiants que ce qui compte est bien davantage la recherche de l’équilibre harmonieux permettant le développent pérenne que la performance à tout crin sur tel ou tel indicateur ou domaine!

Le challenge pour les étudiants est bien de développer leurs compétences et leurs entreprises en exploitant au mieux les informations de gestion dont ils disposent (et qui sont issues de la vraie vie des entreprises).

Des évaluations à chaque tour pour avancer positivement.

Des évaluations des compétences et des performances sont données à chaque tour aux étudiants. Ils peuvent ainsi, à l’aide de cette sorte de contrôle permanent, orienter leur travail des tours suivants vers ces points qu’ils doivent améliorer. Ces évaluations sont avant tout basées sur l’équilibre et la performance globale de l’entreprise et des étudiants.

Les enseignants peuvent utiliser ces évaluations comme base pour leurs notations s’ils le souhaitent.

Réussite marquée par une bonne évaluation.

Organiser un challenge pour motiver encore plus les étudiants.

Les évaluations proposées peuvent servir à établir un classement des équipes. En fonction du niveau des étudiants ou du cursus bénéficiant de DéfiBrasserie, il est possible de mettre en œuvre d’autres classements sur des indicateurs plus « business » tels que le chiffre d’affaires ou le résultat. Ces indicateurs, plus faciles à appréhender et à comparer, peuvent apporter un surcroît de stimulation si besoin.

Toutefois, ce jeu sérieux n’est pas un « business game ».

Notre objectif est que les étudiants puissent progresser dans leur compréhension des mécanismes économiques et financiers. C’est pour cela que nous avons fait le choix stratégique de ne pas mettre les équipes en compétition sur un marché sur lequel elles doivent dépasser (pour ne pas employer de mots plus guerriers) leurs adversaires.

Dans DéfiBrasserie, chaque équipe gère la même entreprise sur un marché identique. Cela permet de progresser sans que la marche des affaires soient perturbée par une équipe qui aurait un comportement irréaliste ou téméraire (investir 50% du CA en publicité ce qui déstabiliserait totalement un marché, par exemple).

Cela permet également de proposer un classement pertinent qui ne dépend que du travail de chaque équipe, chacune ayant les mêmes atouts et les mêmes contraintes que les autres.

A quel moment intégrer ce jeu sérieux dans le programme d’enseignement ?

En fait, il y a des avantages aux diverses possibilités qui s’offrent.

En début de programme, cela permet de contextualiser les modules de gestion à venir et de dégrossir la notion d’entreprise. C’est aussi une bonne occasion de créer une dynamique et une cohésion de groupe dans une perspective de team building.

Enseignement académique de la gestion d’entreprise

Au milieu, cela permet d’ancrer les apports déjà faits tout en mettant en perspective la suite du cours qui abordera des sujets de plus en plus compliqués.

A la fin du programme, vos étudiants synthétiseront vos enseignements dans cette mise en situation très réaliste et professionnelle de la vie d’entreprise. Les étudiants verront tous le sens et les implications de ce qu’ils auront appris précédemment.

Et pourquoi pas en faire un « fil rouge » de vos enseignements.

L’idée peut être de consacrer une fraction de chaque cours à ce travail de gestion d’une entreprise virtuelle. Ainsi, cours après cours, les étudiants se replongeront dans leur propre boite et pourront se focaliser sur les apports que vous leur aurez faits.

Alors, comment se passe une animation de ce jeu sérieux de gestion d’entreprise?

Les étudiants prennent des décisions opérationnelles ou structurantes pour 3 mois. Ces décisions sont traitées sur nos serveurs. Puis les étudiants reçoivent les résultats de l’entreprise qu’ils gèrent sous forme d’un tableau de bord exhaustif, tableau de bord qu’il leur revient d’analyser pour procéder à la prise des décisions pour la période de 3 mois suivante. Ce cycle d’analyse des résultats et de prise de décisions est appelé un « tour ».

Ceci est le fonctionnement en routine. Pour démarrer l’animation, il convient d’ajouter une séance en plénière pour expliquer aux étudiants quel va être leur rôle et comment fonctionne DéfiBrasserie.

Entre 2 tours, il est possible de donner des explications complémentaires sur des concepts de la gestion, de revenir sur certains points ou de créer de l’émulation par un classement intermédiaire.

Il n’y a pas de contrainte technique ou matérielle particulière. Un ordinateur par groupe suffit. Eventuellement, une imprimante peut faciliter la lecture du tableau de bord qui est délivré en pdf.

Quelle est la durée adaptée pour une animation autour de DéfiBrasserie.

Evidemment, cela dépend des objectifs recherchés, du positionnement de ce séminaire dans votre progression pédagogique, des étudiants eux-mêmes…

De manière générale, une animation sur 2 jours ou 4 demi-journées est une bonne moyenne permettant de maintenir l’intérêt et les apprentissages sans pour autant lasser les étudiants.

Fonctionnement en groupe ou en individuel.

Les 2 options sont possibles. C’est évidemment un peu plus facile de susciter de l’engagement et des échanges fructueux si les étudiants sont regroupés en équipe de 3 ou 4.

Alors, êtes-vous convaincu de l’intérêt d’intégrer notre jeu sérieux DéfiBrasserie à votre programme?

Nous aurons grand plaisir à échanger sur votre projet et serons très heureux de contribuer à votre réussite d’enseignant, à celle de vos élèves et à celle de votre établissement.

ANNEXES:

Liste des pages du Tableau De Bord

que reçoivent les participants pour mesurer les résultats de leurs décisions:

  • TDB des ventes
  • TDB des stocks et valorisation des stocks
  • TDB de production
  • TDB des achats de matières premières
  • TDB de la masse salariale
  • TDB des heures de travail
  • TDB des unités de production
  • calcul des coûts de revient
  • suivi de trésorerie
  • balance comptable
  • compte de résultat
  • bilan
  • tableau de financement

Liste des décisions à prendre,

  • marketing
  • achats de matières premières
  • choix de fournisseurs
  • embauches et ajustements d’horaires
  • rémunération du dirigeant
  • plan de production
  • acquisition d’équipements de production
  • financement par emprunt ou crédit-bail
  • augmentation de capital
  • apports et remboursements de comptes courants.

Liste des domaines évalués

  • ventes et marketing
  • production
  • achats de matières premières
  • personnel / charge de travail
  • coût de revient
  • trésorerie
  • rentabilité.

Ces évaluations sont synthétisées dans une évaluation globale sous forme d’une moyenne pondérée.