Catégories
Pour qui ?

Faire tourner un concept store

De plus en plus de concept stores.

Les concepts stores sont en plein développement. C’est une nouvelle forme mêlant boutique, atelier, coin restauration, permettant d’organiser des conférences ou des interventions ou des master class.

Il y en a de plus en plus et de plus en plus intéressants. Voici un article de Elle Décoration qui en liste quelques-uns de remarquables.

En la matière l’imagination n’a pas de limite! Il y a encore beaucoup de concepts à inventer. Vous en trouverez certainement de nouveaux et innovants pour combiner des idées, des produits et des services.

Car l’idée est de mélanger les approches autour d’un thème central: la mer, une région, une technique, une histoire, un produit… Tout cela permet de créer un lieu de vie dans lequel les personnes vont échanger, découvrir, partager et…, si possible pour vous, dépenser un peu d’argent pour que vous puissiez en vivre.

Trouver l’économie d’un concept store

assurer l'économie
« Comment vais-je faire tourner ce concept store? »

Alors, la particularité des questions économiques d’un tel concept-store est que chaque activité proposée va avoir ses propres recettes et ses propres dépenses. Plus exactement, sur certaines activités, vous aurez un gros chiffre d’affaires et des gros montants d’achats donnant une marge modérée. Sur d’autres, par contre, le chiffre d’affaires sera peut-être moins important mais les charges directes également.

Par exemple, dans la partie « boutique », les marchandises que vous allez acheter puis revendre à 2 ou 3 fois le prix d’achat, vous apporteront une marge normale. Mais, si vous vendez des objets que vous confectionnez vous-même dans votre atelier, alors la marge (le taux de marge plus exactement) pourra être forte: 80% ou 90%, mais le volume de la marge apportée sera peut-être plus faible.

Si vous y intégrer un coin restauration ou salon de thé, le taux de marge sera probablement important, mais il vous faudra passer du temps à servir, ce qui a un coût évidemment; et ce coût n’est pas forcément lié à la charge de travail.

Concept store, un projet enthousiasmant

« Je l’ai fait mon concept store! »

Assurer l’équilibre économique et financier d’un concept store est donc un exercice d’équilibre un peu délicat. Mais la satisfaction de porter un tel projet apporteur d’épanouissement vaut largement la peine de se questionner régulièrement sur les montants en jeu.

Voir aussi : Travaillez-vous trop ou pas assez?    Une micro-brasserie pour apprendre à gérer un concept store?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *